Silencieux et « vert » sont-ils les seuls arguments en faveurs des eVTOLs?

Un commentaire, d’un compatriote de l’industrie de l’aéronautique de demain, sur notre publication précédente nous a inspiré le présent article.

Voici le commentaire :

“Pour être honnête, le seul avantage des eVTOL pour le transport aérien par rapport aux hélicoptères actuels est qu'ils seront plus écologiques et plus silencieux, mais pas moins chers sur la base du coût total de possession si l'on en croit l'industrie des véhicule électriques.


En ce qui concerne la mobilité aérienne régionale, les eVTOL devront concurrencer non seulement les aéronefs CTOL existants, comme les Cessna Caravan et les Tecnam P2012, mais aussi les aéronefs eCTOL plus efficaces, comme l'Eviation Alice et le Tecnam PVolt, exploités par des compagnies aériennes régionales à partir de petits aérodromes et aéroports urbains existants.” Gary Vermaak, Advanced Air Mobility Consultant




Merci Monsieur Vermaak pour votre commentaire. Effectivement de façon générale dans l'industrie des eVTOLs nous pourrions être en accord avec vous. Plusieurs entreprises qui développent des eVTOLs présentement, travaillent avec des concepts qui nécessitent des miracles technologiques qui ne se réaliseront que par l'investissement de plusieurs milliards de dollars et qui par conséquent auront un impact majeur sur le prix des appareils, du moins pour les premières années d'opération le temps que l'amortissement fasse son œuvre. Dans ces conditions nous vous l'accordons, ces producteurs auront de la difficulté à offrir un coût de propriété global inférieur aux hélicoptères. Ici nous ne parlons même pas des centaines de millions de dollars qu'ils devront également investir pour convaincre les agences de règlementations et de contrôle de leur accorder une certification pour des vols habités, sur des normes, chapitres et articles, qui dans la majorité des cas, n’existent tout simplement pas aujourd'hui.


C'est d'ailleurs pour cette raison que notre choix s'est arrêté sur Jaunt Air Mobility qui nous ont fait la démonstration que les coûts globaux de propriété seront minimalement 44% inférieur aux hélicoptères et ce dès le début de nos opérations. L'objectif est d'atteindre un coût 60% inférieur aux hélicoptères. Cette réalité vient du fait que le Journey est en mesure d'offrir les performances de vol aujourd'hui annoncées avec les technologies actuelles de batteries (soit inférieur à 220Wh/kg) sans avoir recours à la fibre de carbone pour diminuer le poids de l’appareil. De plus, le Jaunt Journey utilise une combinaison de voilure fixe et tournante dont le design est déjà bien connu et normé par les agences de certification. Toutes les phases de prototypage pour preuve de concept sont par conséquent simplifiées et Jaunt Air Mobility peut déjà travailler sur le modèle final pour certification de vol et de production.


Il faut également ajouter les coûts de développement des vertiports versus les héliports qui devraient être la moitié moindre uniquement sur le fait de l'absence de carburant sur le toit des immeubles.


En plus, comme Monsieur le dit si bien, les eVTOLs seront plus verts et plus silencieux. Cependant le fait que les eVTOLs soient plus silencieux n'est pas anecdotique. C'est un élément majeur qui entrera dans l'analyse des agences règlementaires pour le retour de ce type d'appareil dans le ciel des grandes villes urbaines. Un autre élément important dans cette analyse sera sans contredit la sécurité. Une fois de plus, le Jaunt Journey est une référence à ce niveau qu’il augmente de façon significative l'aspect sécuritaire en jumelant les possibilités de planage des avions et d'autorotation des hélicoptères.


Finalement en ce qui concerne les CTOL et eCTOL, de même que les eSTOLs, nous ne pensons pas que les eVTOLs seront en compétition mais davantage en complémentarité. Surtout que les eVTOLs seront sans aucun doute les plus acceptables pour atterrir et décoller sur le toit des immeubles.

23 vues0 commentaire