L’acceptation sociale – le grand défi

Dernière mise à jour : 11 mars

En se référant à toutes les études réalisées sur ce que sera la mobilité du future, une large partie de la population émet des réserves quant au fait d’accepter ces nouvelles machines au-dessus de leurs têtes. Quoi de plus normal si l’on s’imagine un ciel rempli de petits hélicoptères et de drones ayant chacun des trajectoires désordonnées !

Mettons nos premières croyances de côté et autorisons-nous quelques instants à prendre du recul pour mieux appréhender comment tout cela va s’organiser en essayant de ne pas utiliser trop d’acronymes aussi indigestes les uns que les autres.


Les nouveaux véhicules aériens


Pourquoi nouveau ? Tout simplement parce qu’ils sont électriques ! Ces nouvelles technologies ont ouvert des portes pour créer des machines (eVTOL – « electric Vertical Takeoff and Landing » ou « système électrique à décollage et atterrissage vertical ») qui offrent une multitude de nouvelles options de déplacements des personnes et des marchandises. Certains de ces appareils ont les apparences d’avions, d’autres d’hélicoptères et certains sont carrément des drones qui ont pris des tailles impressionnantes.


Le Jaunt Journey combine justement les atouts d’un avion et d’un hélicoptère. Sa force est de pouvoir planer comme un avion tout en s’élevant comme un hélicoptère. Ainsi, en cas de panne, il existera beaucoup de solutions alternatives avant d’en perdre le contrôle, plus que dans les avions que vous utilisez aujourd’hui pour partir en vacances. C’est ce qui en fait l’une des machines, sinon « LA » machine la plus sécuritaire pour voler au-dessus des zones peuplées. Au niveau technologique, ce n’est un plus défi de développement car l’appareil existe déjà et vole depuis plus de 400 heures. Ce qui reste en chantier c’est le raffinement du modèle final et la planification de production en série (évidemment hormis la certification de l’appareil lui-même et de ses composantes).


Le bruit lié à cette nouvelle technologie


Et le bruit me direz-vous ! Si vous ne levez pas la tête pour les apercevoir dans le ciel vous ne saurez tout simplement pas qu’ils sont là. Contrairement aux drones qui volent à quelques dizaines de pieds au-dessus de vos têtes, ces véhicules emprunteront des routes précises à des hauteurs bien au-delà du toit des immeubles.





La règlementation aérienne


Vous devez savoir que tout ce qui s’élève dans nos cieux est certifié selon des règles extrêmement rigoureuses, supervisées au Canada par Transports Canada. Le Jaunt Journey utilise des certifications existantes faites pour les avions et les hélicoptères, contrairement à tous les autres prototypes qui devront attendre de nouvelles règles de certification qui, pour certaines, ne sont même pas encore en réflexion. C’est là que Jaunt Air Mobility prend tout son sens pour VERTIKO Mobilité. La partie manquante pour tout le monde aujourd’hui est la certification de la propulsion électrique. Mais nous pouvons être rassuré car Solar Impulse et sa « spin-off » H55, prochainement certifiée, ont réalisé de nombreuses heures de vol encore aujourd’hui sans incident et pavent la voie à la certification électrique même ici au Canada.


Source : Solar Impulse Foundation


Comme personne ne veut un essaim au-dessus de sa tête, les vols de ces machines seront organisés et règlementés. Leur trajectoire sera contrôlée selon des règles en cours de création. Des autorités comme Nav Canada et Transports Canada sont là pour accompagner les entreprises qui créent la mobilité de demain afin de veiller à la sécurité du trafic en milieu urbain comme en région selon les hauts standards que nous connaissons ici depuis des années. C’est d’ailleurs dans la même logique que l’on observe dans le ciel montréalais, ou tout autres villes du Québec voir du monde, des avions cheminant à la queue leu leu dans le même corridor d’approche.


A quoi va servir ce nouveau réseau


Nous entendons beaucoup parler du taxi aérien. Mais saviez-vous que ces infrastructures seront aussi utilisées pour sauver des vies ? Véhicule ambulance pour déplacer des blessés, transports de biens de première nécessité en cas de catastrophe, transport de sang, d’organes, de tests de laboratoire et tellement d’autres cas d’utilisation pour le bien de notre société !


La réelle rentabilité d’un tel réseau repose cependant sur le transport de personnes. Cela impliquera assurément des appareils en déplacement au-dessus des zones urbaines qui viendront obstruer momentanément le ciel bleu ou le ciel étoilé. Mais en y réfléchissant à long terme, ne vaut-il pas mieux cette situation qu’un smog semi-permanent ?

Finalement, avoir des inquiétudes face à une nouveauté est tout à fait normal et permet même des remises en question essentielles pour le développement et la mise en opération de produits sécuritaires.


Dans cette optique, nous vous invitons à nous communiquer vos inquiétudes et interrogations afin que nous puissions avoir la chance de vous donner matière à réflexion et, au besoin, de nous remettre en question.

26 vues0 commentaire